barbarie !

barbarie !

 Je reçois aujourd'hui un message manuscrit poignant d'une grande dignité d'une amie qui fut "notre voisine du 6ème" au 54 avenue de Saxe à Paris où nous avons vécu 30 ans. Elle était aussi ma collègue agrégée d'histoire au Lycée Victor Duruy :

"Mon mari est mort chez lui, dans mes bras la nuit du 27 au 28 Novembre en disant :"papa". Il rejoignait ce père qu'il avait regretté toute sa vie, fusillé par les Allemands le 9 Août 1941, puis son frère en Septembre 1944. Lui-même avait été incarcéré à 12 ans le 19 mai 1941 pour " atteinte à la sûreté de l'Etat ! ".


 Peut-on oublier ? J'ai pleuré aujourd'hui à la mémoire de tous ceux que j'ai connus et aux autres, victimes innocentes du fanatisme et de la barbarie.


 Nous avions assisté en Juin 2007 à la cérémonie officielle lors de l'apposition d' une plaque commémorative 93 rue du Bac pour Robert et Etienne Pelletier, père et fils, deux héros de la Résistance. ( voir la plaque ci-dessous.)
  Paris 15 Décembre 2014.

 

 

 
 
 
Robert Pelletier (1889-1941)
Biographie :
Né en 1889 dans une famille bourgeoise et catholiq
ue, Robert Pelletier après de
brillantes études alterne expérience politique (il
est proche notamment d’Albert Thomas puis
de Joseph Caillaux) et carrière journalistique. Vol
ontaire pendant la Première Guerre
mondiale, il est spécialiste des questions militair
es et travaille pour les services de
renseignements de l’état major français. Arrêté en
novembre 1940 à Paris, incarcéré à la
prison du Cherche midi puis à Fresnes, il est fusil
lé le 9 aout 1940. Son fils Etienne est
déporté au Struthof puis en Allemagne où il est ass
assiné le 24 novembre 1944.
D’après la notice biographique de Robert Pelletier
de La vie à en mourir publié en 2006. La
dernière lettre de Robert Pelletier à son fils figu
re dans ce recueil de lettres de résistants
fusillés.


 
 
© Fondation de la Résistance
Conseil Municipal de Paris
Délibérations - 25 et 26 juin 2007.
 
Délibération affichée à l’Hôtel-de-Ville et transmi
se au représentant de l’Etat le 2 juillet
2007. Reçue par le représentant de l’Etat le 2 juil
let 2007.
 
Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conse
il municipal
Vu la délibération du 5 mars 1979 réglementant les
hommages rendus par la Ville ;
Vu le projet de délibération en date du 12 juin 200
7 par lequel M. le Maire de Paris soumet à
son approbation l’apposition d’une plaque commémora
tive en hommage à Robert et Etienne
Pelletier, 93 rue du Bac (7e) ;
Vu le Code général des collectivités territoriales
;
Vu l’avis du Conseil du 7e arrondissement en date d
u 19 juin 2007,
Sur le rapport présenté par Mme Odette CHRISTIENNE,
au nom de la 9e Commission,
Délibère :
Article premier.- Est approuvé la proposition de M.
le Maire de Paris tendant à l’apposition
d’une plaque commémorative en hommage Robert et Eti
enne Pelletier, 93 rue du Bac (7e).
Art. 2.- Le texte de la plaque est le suivant :
Ici ont vécu, de 1912 à 1940, Robert Pelletier, jou
rnaliste, commandant au 2e Bureau de l’Etat
Major des Armées, arrêté par les Allemands le 11 no
vembre 1940, fusillé le 9 août 1941 et
son fils, le sous-lieutenant Etienne Pelletier du r
éseau Alliance, mort en déportation le 24
Novembre 1944
 


 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau