1957 Intermède en israël

Israël



.

 ETE 1957       Intermède  en Israël
 

Mes découvertes dans un champ du kibboutz Kfar Giladi Août  1957. Ces silex vont rejoindre le Musée préhistorique du kibboutz. J'ai aussi trouvé des douilles de combats récents des Anglais de la Palestine mandataire contre les juifs du Kibboutz ( voir document ci- dessous )


 



  ,

                   La pause. On reconnaît Hubert Habib avec son chapeau au 2 ème plan. Je suis dans l'ombre de notre  "chef de chantier".  

Début Septembre 1957, je revins d’Israël où j’avais participé au 9ème camp d’étudiants pendant le mois d’Août et travaillé la terre dans un kibboutz : cueillette des pommes, poires, vendange, champs à dépierrer. J’ai eu l'extrême surprise et l’immense joie de découvrir des pierres  préhistoriques en ramassant les cailloux sous un soleil de plomb dans les champs à dépierrer. La terre en avait été retournée en vue de culture. J'avais du mal à y croire. Je tournais et retournais mes trouvailles dans tous les sens. Etait-ce possible? Il s'agissait bien de silex taillés ! J'appelais les autres à la rescousse. Nous étions tous perplexes. Le rythme du dépierrage ralentit considérablement. Nous cherchions des silex.
Ma compagne de travail, une Belge, fut prise de malaise et se reposa sous un arbre, à l’abri de la chaleur, sous le regard attendri du vieux "haver" paysan qui dirigeait notre petite équipe. Il est assis au 1er plan sur la photo de groupe au moment de la pause. Nous commencions à travailler dès 4 heures du matin pour éviter les heures les plus chaudes et le réveil total des guêpes dans les vignes. J’allais de découverte en découverte, des silex taillés de l’âge de pierre : des pointes de flèche, des lames, des bifaces en «  coups de poing ». J’en trouvais des quantités, j’avais la main heureuse ou l’œil averti, mais je fus victime d’un vol sur le bateau au retour. On m'a aussi volé des photos. Le voleur ne me laissa qu’un exemplaire de chaque spécimen de silex que je conserve précieusement mais que je me propose de renvoyer au Musée préhistorique qui fut créé ensuite après des fouilles dans ce kibboutz de Kfar Giladi, en Haute Galilée. J’ai eu l’immense honneur et la fierté de travailler sur une terre de sable et de pierre, abandonnée depuis la  Préhistoire, de mettre à jour et de toucher des outils et des armes d’hommes du néolithique (#6000 ans ?). Des fouilles archéologiques furent ensuite organisées après 1957 par J. Kaplan et en 1962 dans ce kibboutz. Mais j’ai trouvé aussi des douilles de balles de batailles récentes contre les Anglais de la Palestine mandataire qui pourchassaient en juin 1945 à coups de fusil les immigrés juifs clandestins arrivés de Syrie et du Liban ( voir document ci-après ) dans ces champs en friche disputés. On y  cultive enfin !



    Kfar giladi: la piscine récemment.         Ancienne salle à manger collective où nous prenions nos repas.