Le site d'El kantara

El Kantara visité au retour vers Alger.


El Kantara visité au retour d'Ouled Djellel vers Alger.( route 867)

Le site naturel d'El Kantara, entre Biskra et Arris, la porte du Sud, surnommée la "Porte du désert" ou encore désignée "Porte d'or" par Eugène Fromentin,  est fascinant de beauté et passionnant par sa géologie ( formations calcaires vieilles de 35 à 83 millions d'années ) et son histoire.

Le Pont romain

 

Lieu chargé d'Histoire:

LES ROMAINS : Le site naturel d'El Kantara, " Calceus Herculis " "coup de talon d'Hercule" des Romains et le patrimoine romain sont classés et protégés depuis 1923.
 Au 1er siècle ap. J.C les Romains passent dans la région et cette oasis peuplée de berbères située dans la région de Biskra dans le Sud Ouest des Aurès était déjà un centre urbain. La légende voulait qu'Hercule, d'un énergique coup de talon, ait ouvert un défilé dans la roche rouge de la chaîne montagneuse séparant le Sahara du Tell. Pour relier les deux rives de l'oued El Hai, les Romains avaient érigé au 4ème siècle un pont en pierres à une seule arche de 10 m de diamètre. C'est l'unique passage entre le Nord et le Sud. La brèche naturelle constituait un point stratégique de surveillance. De très nombreuses légions romaines ont stationné là.

Aux Romains succédèrent les
Byzantins.

Img 947
Puis les
ARABES et l'Islam.   Une mosquée à l'entrée du site. En 620 les Arabes occupent la région. A la légende romaine succède une autre version qui attribue le défilé à un coup d'épée de l'Ange Noir qui, dans le Coran, garde l'Enfer. 
  Img 949
  Et un drapeau à flanc de montagne. Le "Pont Romain" est algérien depuis 1962.

  Img 963
 Un très beau site naturel. Imposante falaise rouge d'argile et de marnes gypseues rougeâtres, étroite déchirure dans le Djebel Metlili (1500m). Cette gorge sépare deux régions aux aspects contraires. El Kantara s'ouvre sur le désert. Là commence le pays des Chaouias vers le Sud Est.

  Img 951
Exaltation patriotique ! Il a fallu grimper beaucoup pour installer ce drapeau, en haut à gauche de la photo. La région a connu une histoire récente tourmentée. A gauche, maison de type colonial.


Img 950

Route nationale numéro 3 jadis "route impériale". le projet de la doubler sème la zizanie.

Img 952

Oued El Kantara ou El Haï

Img 953
Lieu de promenade pour les familles.

 Img 958


 LES FRANCAIS succèdent aux Ottomans. En 1844 l'armée française occupe la région et en 1862, sous le règne de Napoléon III, le pont est "restauré" par le Génie Militaire. Sur la plaque commémorative , on lit : "1862 restauré par le génie militaire, Napoléon III Empereur et Duc de Malakoff Maréchal de France, Gouverneur Général de l'Algérie."

  Img 959
Img 962 

  Sur le "Pont Romain" Je tiens à la main une petite poterie de l'artisanat traditionnel que viennent de m'offrir Zina  et Medhi  avec une inscription en arabe "dakira el kantara" souvenir d'El kantara", la date, une petite peinture de palmiers et  un coeur rouge sur lequel le jeune vendeur a écrit à la peinture noire mon prénom en s'appliquant beaucoup. Merci à tous les trois.

En 1862, les français ont réparé le Pont, ouvert dans la roche un tunnel de plus de 40 m et construit le viaduc utilisé par la ligne de chemin de fer qui va vers le Sahara. Puis ils construisirent l'actuelle route nationale 3 qui s'appelait la route impériale.

Img 960Img 961

  La ligne de chemin de fer, tunnel de 40 m et viaduc, très spectaculaire dans ce décor, part de Constantine, passe par Batna, El Kantara et dessert Touggourt à 240 km de là.
Nous n'avons pas pris le temps de visiter le village, Dommage !