Cartes postales et photos : l'immeuble du 44 rue Thiers.

J'aurais dû respecter l'ordre chronologique!




                    

Le 44 rue Thiers vers 1900 avant l’inauguration du Pont suspendu en Avril 1912.
Un des premiers immeubles construits sur ce bord du Rhumel pour agrandir le quartier juif. Au premier plan le 44 rue Thiers et derrière le quartier arabe et vers la droite le quartier juif dit " kar Chara"avec ses vieilles maisons mauresques mais aussi des maisons récentes de style européen. La rue baptisée Thiers en hommage à l'homme politique, président de la République en 1871 à la chute du Second Empire. 



El kantara 1903


Avant la construction du Pont suspendu, le Pont d'El Kantara et le 44 rue Thiers avec ses arcades. La porte monumentale du Pont d'el Kantara* ne sera détruite qu' en 1922. Le défilé de zouaves, impeccable malgré l'interdiction de marcher au pas sur les ponts, se dirige vers la caserne que l'on aperçoit tout en haut de l'image. Devant, deux personnages en chapeau melon, selon la mode du début du XXème siècle. La carte postale est datée du 8 Octobre 1903.
* El kantara" signifie "le Pont" en arabe. Il est le premier pont construit à Constantine. La voie d'accès principale. D'où la porte monumentale de pierre à 2 arches qui défendait l'entrée de la ville à l'origine et qui, devenue gênante pour la circulation, sera détruite.

 




Le 44 rue Thiers comme à l'époque où nous l'habitions avec, devant, le grand hangar blanc qui abritait le cheval et la carriole du propriétaire de l'immeuble Mr Zarka et le gardien. Image postérieure à 1922 puisque la porte monumentale du pont d'el kantara a disparu. Mes grands parents ne viendront s'installer dans cet immeuble qu'en 1935, à leur retour de Tlemcen..


Sur cette carte postale on distingue encore le hangar blanc au pied de l'immeuble. Il disparaîtra après la guerre pour laisser place à un parking.

  Les gorges du rhumel
 Au premier plan le monument aux morts
. On distingue les dômes de l'hôpital. Derrière se trouve le cimetière juif. Sur l'autre rive du Rhumel, on voit nettement entre les deux ponts, Sidi M'Cid et El kantara, le Lycée et le 44 rue Thiers. Au fond au-delà du pont d'el- kantara, le faubourg du même nom.  La gare est visible après le pont d'el-Kantara.





Image relativement récente. Le crépi est tout frais. Le hangar blanc a disparu. On voit des autos désormais, mais peu encore.
On distingue bien la terrasse "notre aire de jeux", la verrière juste devant et la barre blanche sur laquelle ma soeur Josiane, téméraire, s’aventurait après avoir traversé la verrière pour poser au dessus du vide (voir la photo ci-dessous) et, au pied de l'immeuble, les arcades où nous entendions les enfants du Talmud Thora dans l'immeuble voisin du 34-46 rue Thiers qui appartenait à l'Alliance Israélite.






Féerie intemporelle de la neige ! le 44 rue Thiers est le premier immeuble à droite.
Au fond le pont d'El-Kantara. L'immeuble de "l'Alliance", contigu au 44, surélevé de 2 étages, a désormais 4 étages. Le palais Hardouin ( style art déco) est construit à la suite.




Image antérieure à 1920.
Sous un autre angle, avec le Pont suspendu. L'immeuble est à gauche.
On distingue bien les arcades de l'immeuble contigu de " l'Alliance" 34 et 46 rue Thiers qui n'a que 2 étages encore. Plus tard, il comportera 4 étages. Le palais Hardouin art déco n'est pas encore construit. En dessous, le terre- plein dont j'ai parlé.
A droite la route de Sidi M'cid que nous empruntions pour aller à la piscine.




.

Voir date du timbre 8-11-1908. Sur le mur de l'immeuble, publicité pour l'absinthe oxygénée Cusenier.
Carte postale donc antérieure à l'inauguration du pont suspendu en 1912 et à l'interdiction de l'absinthe le 16-3-1915. L'interdiction ne sera levée que le 18 mai 2011. L'immeuble est encore seul sur ce contrefort du Rhumel. Deux autres immeubles seront construits dans le prolongement vers la rue Nationale. Derrière, le quartier arabe. Et tout en haut la caserne.





Encore une très belle photo récente ( Nassim Nouri) avec le 44 rue Thiers à droite. Le pont d'el Kantara et le faubourg d'el kantara
au fond . La route de la Corniche à gauche



Superbe panorama avec le 44 rue Thiers ! le Pont de Sidi m'Cid dit Suspendu, le lycée de garçons, le pont d'el kantara, la gare et ses trains et la route de la Corniche. On voit le hangar à chevaux et la porte monumentale du Pont d'el kantara. Pas encore d'autos. Carte ancienne donc antérieure à 1922, date à laquelle la Porte monumentale du Pont d'El Kantara a été détruite. Photo probablement prise peu après l'inauguration du Pont Suspendu en 1912.

 

 

Le 44- 36 rue Thiers de jadis  avec le téléphérique et ses 33 cabines bleues (juin 2008) et ...un défilé continu d'autos.
Voyage dans le temps : A gauche, l'immeuble 34-46 rue Thiers de" l'Alliance"avec 4 étages (sur ce cliché on voit bien que l'immeuble a été surélevé après le 2ème étage) et ensuite le 44 rue Thiers et sa  toute petite terrasse. On voit tout. On y est, comme jadis: la verrière que l'on devine à droite, puis la cage d'escalier avec la grande fenêtre, puis le bloc de l'appartement de la famille Ghenanssia, puis une autre petite  terrasse. Au fond, à droite, peu visibles sur l'image, la fenêtre de Suzette et le bloc de son appartement. Et au 4ème étage, l’appartement de mes grands-parents, On distingue bien les fausses fenêtres. Et en bas un parking, à la place du hangar blanc avec son cheval et la carriole. Sous les arcades le trottoir très pentu que Paul et d'autres yaouleds dévalaient avec leurs  "carrioles" (" carrioulèdes" à Constantine) et où on entendait clamer leurs parachot les enfants qui fréquentaient le Talmud Thora . En considérant le dénivelé on comprend mieux pourquoi l’appartement à 2 entrées s’ouvrait d’un côté au 4ème étage au 44 rue Thiers et de l’autre au 2ème.du 36 rue Thiers.
Cet immeuble plus que centenaire, antérieur au pont suspendu (1912)  semble bien résister au temps !