Vers le Sud et Ouled djellel.

Vers le Sud

Nous avons quitté Alger en auto avec Medhi au volant. Zina tenait absolument à me faire visiter le Sud et la palmeraie familiale d’Ouled Djellel. La « cousine » Djamila nous accompagnait. Elle se rendait dans sa famille pour régler un litige et s’était vêtue pour la circonstance toute en noir tête couverte avec une sorte de béguin bordé de fil doré.  

Ouled Djellal est une ville de 65.000 habitants  située au Sud Ouest du massif des Aurès, à environ 100 km au Sud-ouest de Biskra et à 400 km au Sud- Est d'Alger.
Alger Biskra 411 km :
Lakhadaria
Bouira
Sidi Aissa
Bou Saada
Tolga
Biskra
avant d'arriver à Tolga nous nous sommes dirigés vers le Sud pour arriver à Ouled Djellal.

 Avant de partir Zina a fait une importante provision de friandises et "venoiseries"( sic) pour tous les petits qu'elle savait trouver, à notre arrivée, le soir, à Ouled Djellal.

Img 0611
Img 0612
Merci d'écrire en français même avec quelques approximations orthographiques.

Sur la route d'Alger vers le Sud, route de montagne 628... routes nationales en lacets dans les montagnes des Aurès, cigognes et champs de violettes

A travers le pare-brise fumé. 

Img 628
   Beaucoup de camionnettes de transport de moutons et volailles. L'élévage est la base de l'économie locale.

Img 0843
Des moutons



De malheureux poulets vivants entassés, pattes attachées. Brigitte ne serait pas contente!


Img 618
Les cigognes. J'étais si déçue de leur disparition à Constantine où jadis elles faisaient avec leur caquètement partie du paysage .

  Img 626
  Img 615
  Img 616
  Img 617 
  Img 716

Intrusion zoomée dans l'intimité d'une petite famille
 
  Img 717

Une mosquée et des nids de cigognes.
  Img 629
Partout des mosquées ponctuent le paysage même désertique.
  Img 631
 
 Medhi dans un champ de violettes.
  

Img 0636

Img 0632

Img 0630
Img 0629
Des violettes à perte de vue.

  Img 0698



 

Img 747 

A AÏn Lahdjel. Une rôtisserie. Dans les villes, les rôtisseries, nombreuses, sont alimentées au gaz. Il n'est pas cher en Algérie.

Img 744 

Zina, index pointé, surveille,  regarde un cuisinier couper la viande des brochettes pendant que je photographie l'autre qui les cuit.

  
A l'aller la "cousine" Djamilla était du voyage.


Img 0850Img 0848
 
  










 Sélim et son verre de javel
 Au retour de Ouled Djellal.  Repas enfumé dans une autre rôtisserie de plein air sur la route de Batna. Nous étions les invités de Sélim qui demanda un verre de javel et y trempa tous nos couverts avant que nous ne mangions chorba, puis foie, agneau, coeur et poulet grillés. Une précaution ! dit-il.
Sélim renversa le plat de frites sur les morceaux de viande grillée pour faire de la place. On nous a aussi servi un plat de riz : " ça c'est depuis les Chinois, a ponctué Zina ! "
 J'ai remarqué que partout des baguettes de pain et du pain tadjine sont servis en abondance parce que souvent l'usage est de prendre la nourriture ( viandes toujours découpées dans les très nombreuses rôtisseries, tchoutchouka aux poivrons et tomates, doubara très piquante aux pois chiches etc... ) à l'aide d'un morceau de pain et non avec des fourchettes, cuillères... D'ailleurs certains habitués au pain tadjine ôtent de la mie des tranches de baguettes. C'est le cas de ...Zina.

 
 
Merci Sélim ! Il habite Biskra. Il nous quitte et nous poursuivons notre route. Pour le retour il nous conseille de prendre plutôt l'autoroute de Batna. Les routes de montagne, très fréquentées, ne sont pas toujours en très bon état et le soir tombe vite.

 

  Img 966
  Img 967

La toison des agneaux est superbe.
 Dans les champs des touffes d"armoise si parfumée, à perte de vue. J 'ai appris depuis ma premiére rencontre avec ces beaux ovins nourris d'armoise embarqués dans une camionnette, que la race ovine locale qui porte le nom de race Ouled djellal dite aussi race blanche est connue mondialement pour sa beauté et la qualité de la chair succulente. Des scientifiques lui ont consacré des ouvrages et en 2007  l' Etat a mis en service un centre d'insémination artificielle à Ouled Djellal.

 
 

  Ces très beaux moutons blancs curieusement tondus sont dans une camionnette à l'arrêt devant la rôtisserie où nous avons déjeuné. Leur regard me fixe. Ils dressent  les oreilles. Ils semblent intrigués par l'appareil de photo que j'ai introduit entre les barreaux de la camionnette ou inquiets, mais ils ont pris la pose.

  Img 940

Img 939


  
  Ordinairement ils broutent dans les champs les touffes d'armoise.

 Img 968

  Les chèvres du petit berger.

Img 969

Un petit berger court rattraper une chèvre aventureuse. Souvent dans chaque maison une ou deux chèvres sont élevées pour les besoins laitiers de la famille, c'est une des particularités de la région.

  Img 941

 Des dattes de toute sorte, sous toutes les formes.Très bel étalage.
.
Img 942
  Img 943

Commerces . Actuellement l'économie est basée exclusivement sur l'élevage ovin et l'agriculture en particulier les dattes : Deguelet Nour, Litima et Mouch Deguela, les figues et aussi grenades et raisins. L'artisanat local : burnous et selles de chevaux d'autrefois a complètement disparu et pour cause...Ouled Djellal est la ville d'Algérie où il y a le plus de motocycles et de vélos et les hommes ne portent plus qu'exceptionnellement des burnous de laine. ( à voir les vêtements exposés sur les trottoirs sur la route).


  Img 879 

Dans les rues de Ouled Djellal : des motos et des camionnettes pour transport d'animaux.
 
  Img 728Img 731

Img 730 
 
Djamila et moi regardons tout en haut du pylône le nid de cigognes. J'ai enregistré leur craquètement. Ecoutez !